Quoi ?: 

Une des missions principales du Conseil supérieur de l'éducation aux médias est de stimuler les initiatives visant à développer l'esprit critique et citoyen des jeunes face aux médias qui les entourent. A cet effet, le décret du 05 juin 2008 portant création du Conseil supérieur de l'Education aux Médias, la Communauté française prévoit que des crédits pour un montant annuel minimal de 20 000€ sont consacrés à l'organisation annuelle en Communauté française d'une initiative d'éducation aux médias portant sur le soutien de projets scolaires locaux d'éducation aux médias organisés à destination des élèves de l'enseignement fondamental et de l'enseignement secondaire par un ou plusieurs établissements scolaires en Communauté française tous réseaux confondus.
La première moitié de ces crédits est consacrée aux établissements scolaires d'enseignement fondamental et la seconde moitié aux établissements scolaires d'enseignement secondaire.
Les montants octroyés aux bénéficiaires sont au maximum de  2000€.

Thème spécifique du projet pour l'année scolaire 2018 - 2019 : Musique(s) et message(s)​.

La musique trop rarement abordée par l’éducation aux médias, permet, au travers d’un large champ d’entrées et de perspectives possibles, de rencontrer les objectifs de l’enseignement. La thématique « Musique et message », au pluriel, transversale à de nombreuses disciplines est vaste et c’est voulu : ainsi toutes les musiques sont les bienvenues et tous les axes sont encouragés.

Autour du message

On peut l’aborder par le texte et mettre en valeur des auteurs-interprètes de chansons d’expression française ou de langue étrangère ou aborder la chanson engagée et interroger la prise de position ou encore découvrir les chansons du Monde et s’ouvrir à l’autre… On développera des activités pédagogiques originales par le biais de rencontres entre le monde scolaire et le monde culturel et artistique, pour aller à la rencontre de l’autre, pour démonter les stéréotypes et les genres… On suscitera la curiosité des élèves sur la musique à travers les âges comme reflet de son époque. On pourra les faire s’interroger, se positionner, défendre un point de vue par rapport aux chansons qui défendent une cause, portent un message fort ou ambigu… et interroger la liberté d’expression. On soulèvera avec eux des questions identitaires et relationnelles au travers de l’intégration des cultures populaires. 
A moins que l’on ne privilégie le message sonore pour comprendre l’émotion portée par la musique classique ou de film et appréhender son influence dans la compréhension d’un message verbal ou visuel ; ne développe-t-elle pas davantage l’imaginaire que l’image ?

Autour du média

D’un point de vue médiatique, les jeunes  interrogeront le monde de la création, de la production et de la diffusion musicale sans négliger les questions de droits d’auteur, les problèmes liés au téléchargement et aux nouveaux modes de diffusion musicale. On questionnera sa relation avec la publicité, la radio et l’environnement sonore. On abordera l’influence de l’appareil médiatique (phonographe, radio, télévision, réseaux sociaux…) et du support (disque, clip vidéo, dématérialisé…)  sur l’évolution de la musique. L’axe social interrogera l’emprise des médias sur les adolescents pour une ouverture à plus d’éclectisme. A côté de la notion de consommation, on ne négligera pas celle de plaisir : à l’éducation critique aux médias s’associent les notions de goût, d’écoute attentive, de jugement esthétique et de création.

Favoriser la création

On favorisera la production (et la diffusion) créative  via la manipulation des outils, analogiques ou numériques, d’enregistrement et de transformation du son. On suscitera leur créativité et leur engagement notamment en matière d'écriture et de maîtrise de la langue, des langues au travers d’expression individuelle ou collective.

On le voit au travers de ces quelques exemples, le sujet est vaste et passionnant. Alors, à vos baguettes et place à la musique !

Concrètement

Les projets concernés par cet appel doivent être adaptés à l’âge et au niveau d’enseignement. Ils doivent, pour un bien, aboutir à une production médiatique diffusée ou partagée auprès de publics proches de l’école ou plus lointains. Les projets utiliseront les médias les plus adaptés pour s’exprimer et se mobiliser, à partir d’une démarche d’information critique: blog de classe, (web)journal d’école, podcasts, photos, vidéos mais aussi médias en réseaux (YouTube, Facebook…)…

Eduquer aux médias

Le projet doit évidemment concerner l'éducation aux médias dont on peut trouver la définition sur le site.
En résumé, éduquer aux médias c'est:

  • Eduquer aux Médias, c’est rendre chaque jeune capable de comprendre la situation dans laquelle il se trouve et l’inviter à réfléchir à ce qu’il fait lorsqu’il est destinataire et/ou producteur de messages médiatiques.
  • Eduquer aux Médias, c’est rendre l’élève apte à être un lecteur, un auditeur, un spectateur, un internaute, un « gamer », un auteur actif, citoyen, critique et responsable, capable de s’approprier un maximum d’informations à partir de n’importe quel type de document médiatique comme la presse écrite, le cinéma, Internet (les sites web, les réseaux sociaux, les blogs…), la télévision, la publicité, les jeux vidéos, la bande dessinée, la photographie…

Afin de bien comprendre ce qu'est l'éducation aux médias et ses applications possibles dans les classes, nous vous proposons de prendre connaissance du Cadre de compétences en éducation aux médias et du Portefeuille d'activités pédagogiques

Accompagnement

Le secrétariat du Conseil supérieur de l’éducation aux médias assure le suivi administratif tandis que les centres de ressources peuvent assurer un accompagnement d’ordre pédagogique.

Les porteurs de projets sélectionnés seront conviés à une réunion de présentation et d’échange.

Documents utiles

La circulaire: circulaire 

Une définition de l'Education aux Médias: définition

Public: 
Jeune adulte
Adulte
Médias: 
Cinéma